Nous, membres du laboratoire Irisso, nous déclarons mobilisé.e.s et soutenons, sous diverses formes, le mouvement interprofessionnel appelant au retrait du projet de réforme relatif aux pensions de retraite du gouvernement. 

Au vu des premiers éléments dont nous disposons, nous considérons sans équivoque que cette réforme aboutirait à une paupérisation d'un grand nombre de nos concitoyen.ne.s, qu'elle aggraverait les inégalités entre les citoyen.ne.s et entre les femmes et les hommes, et qu'elle ne répond aucunement aux objectifs annoncés par le gouvernement : ajustement du système de retraite au vieillissement de la population, égalité devant la vieillesse, égalité femmes/hommes.

La "réforme" proposée n'a pas encore été précisée, mais on sait déjà qu'elle repose sur une logique d'individualisation des droits et qu'elle vise à faire baisser le niveau des pensions. "En prenant en compte l’ensemble de la carrière, au lieu des 25 meilleures années pour le régime général ou des 6 derniers mois pour la fonction publique, un régime par points ne peut que faire baisser mécaniquement le niveau des pensions. Et il pénaliserait plus particulièrement celles et ceux qui ont eu des carrières courtes ou heurtées, femmes d’abord, de même que celles de très nombreux fonctionnaires : il intègre en effet les plus mauvaises années de la carrière dans le calcul de la pension, alors qu’elles en sont éliminées actuellement" (voir http://www.fondation-copernic.org/index.php/2019/11/22/retraites-des-femmes-ni-reforme-par-points-ni-statu-quo-mais-des-progres-indispensables/). Des premières simulations ont mis en lumière la baisse drastique des taux de compensation : http://www.leparisien.fr/economie/retraites/reforme-des-retraites-pour-un-collectif-d-experts-tout-le-monde-sera-perdant-04-09-2019-8145708.php

Nous reviendrons vers vous bientôt avec des actions à mener collectivement, et ne pouvons qu'inviter les collègues des différentes composantes de l'Université Paris-Dauphine à organiser des réunions d'information et des assemblées générales autour de cette réforme qui nous touche toutes et tous. Nous pouvons mettre à disposition des ressources sur la question et pourrions envisager, si le besoin s'en fait ressentir, d'organiser avec vous des réunions, des interventions ou autres actions pour se renseigner et agir contre ce démantèlement du système solidaire des retraites. 

Des membres de l'Irisso

                                                                                                                                                                                                                                                             

 

Ayşen Uysal, universitaire turque signataire de la "pétition pour la paix"

Nous, chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants de l'IRISSO, avons eu le plaisir d'accueillir en juin 2017, Ayşen Uysal, alors professeure de science politique à l'Université Dokuz Eylül, à Izmir. Ayşen Uysal a été signataire de la "pétition pour la paix" et est poursuivie par les autorités judiciaires de son pays pour "complicité de terrorisme". Elle été radiée de son université en juillet 2018, est désormais privée de traitement et ne peut circuler librement au-delà des frontières nationales (son passeport lui ayant été retiré). Nous apportons notre total soutien à notre collègue, et au delà d'elle, à tous nos collègues turcs injustement sanctionnés et poursuivis par les autorités académiques et judiciaires turques et demandons qu'ils soient recouvrés dans leurs droits.

Le mot de la directrice

Nos activités de recherche touchent plusieurs disciplines : la sociologie, la science politique, l’économie et, désormais, les media studies, avec l'intégration de l'UPR CNRS  LCP. Nos travaux sont particulièrement centrés sur la sociologie des mondes économiques et l’analyse de l’action publique. L'IRISSO regroupe aujourd'hui  103 membres: 18 collègues CNRS (11 CR, 5 DR, 1/2 IE), 9 PR, 20 MCF, et 6 CR de l'INRA; 5 Post docs, 37 doctorants, 3 délégations et 5 personnels administratifs. Les enseignants et chercheurs de l’IRISSO animent plusieurs parcours académiques de sciences sociales au sein de l'Université Paris Dauphine/PSL*, de la licence au master jusqu'au doctorat.

Dominique Méda - Directrice de l'IRISSO et professeure de sociologie

Chaire Reconversion écologique, travail, emploi et politiques sociales

Equipe Administrative

Gestionnaires financiers

Khalid BOUACHRA - B613
Christiane FOLKS - B608
Claude POMPEY - B612bis
Andy GLONDY - B612bis

Gestionnaire administrative

Caroline FARGE - B609bis

L'équipe

Directrice :
Dominique MÉDA

Directeur adjoint :
François-Xavier DUDOUET

Equipe de direction:

Eric AGRIKOLIANSKY

Sophie BERNARD

François-Xavier DUDOUET

Nicolas FORTANÉ

Thierry KIRAT

Élise PÉNALVA-ICHER

Isabelle VEYRAT-MASSON

Actualités

voir toutes les actualités
À la Une, Appels à communication

Appel à projets conjoint « PhD joint program »

Lire la suite
À la Une, Parutions

Valeur et capitalisme (1/2)

Lire la suite
À la Une, Parutions

Travail, genre et sociétés 2019/2 (n° 42)

Lire la suite
À la Une, Appels à communication

Appel à candidatures - Prix de thèse PSL 2020

Lire la suite
À la Une, Dans les médias

Expériences des discriminations, du bizutage et des violences sexuelles par les étudiant·es.Rapport sur la situation à l’université Paris-Dauphine

Lire la suite
À la Une, Dans les médias

Expériences des discriminations, du bizutage et des violences sexuelles par les étudiant·es. Rapport sur la situation à l’université Paris-Dauphine

Lire la suite

Agenda

Tous les événements du mois