Le chlordécone au prisme des sciences humaines et sociales - Workshop international et interdisciplinaire

25 octobre 19

Mercredi 6 novembre 2019 - 8h30-17h45 Salle Raymond Aron

En partenariat avec la Préfecture de Martinique et le CNRS, cette journée d'étude est consacrée à la contamination durable, généralisée et délétère de la Martinique et de la Guadeloupe par le chlordécone. Cette molécule chimique fut utilisée comme pesticide dans les bananeraies de ces îles de 1972 à 1993 causant de nombreux problématiques environnementaux, socioéconomiques, sanitaires, juridiques et politiques.

A ce jour, cette contamination chimique et les conséquences sociétales qui en résultent ont été abordées principalement à travers le nécessaire prisme des sciences du vivant et de la Terre. Ce workshop est une première étape dans l'implication des sciences humaines et sociales face à ce problème sociétal majeur, en dialogue avec différentes disciplines et différents acteurs de la société civile et de l'Etat, des Antilles et de la France hexagonale.

Programme :

8h30 :  

Café/ Accueil des participants et invités

9h00-9h20 : Ouverture  

Dominique Méda  (Professeure, Directrice de l’IRISSO)

Jan Niébudek (SGAR Adjoint Préfecture Martinique)      

Introduction Malcom Ferdinand (CNRS/ IRISSO)

Les SHS face au CLD : Un problème sociétal.

9h20-10h50 : Le CLD au prisme des SHS (chercheurs en SHS) - animé par Catherine Cavalin (CNRS/IRISSO).

Justin Daniel (Université des Antilles/ LC2S): Le regard social sur le CLD.

Nathalie Jas (INRA/IRISSO): Au prisme de l’histoire du gouvernement des toxiques.

Grettel Navas (Autonomous University of Barcelona): Un conflit écologique parmi d’autres.

Stéphanie Mulot (CERTOP): Questionner le CLD à partir de la socio-anthropologie politique de la santé.

Malcom Ferdinand (CNRS/ IRISSO): Politique d‘une contamination à l’échelle globale.

Pause

11h00 : Allocution de Christophe Elie-Dit-Cosaque, Vice-Président en charge des relations internationales

11h10-12h40 : Questions sociétales de chercheurs en sciences de la vie et de la Terre. - animé par Jean-Marc Blazy (INRA).

Sarra Gaspard (Université des Antilles/ COVACHIM-M2E) : Depuis la chimie.

Fanny Le Loher (BRGM/ D. R. Guadeloupe) : Depuis la science environnementale.

Magalie Jannoyer (CIRAD) : Depuis l’agronomie.

Luc Multigner (INSERM) : Depuis l’épidémiologie.

12h40-14h00 : Repas

14h00-15h45 : Restitution des questions d’ordre sociétales posées par les associations - animé par Malcom Ferdinand (CNRS/ IRISSO).

Guilaine Sabine (Collectif Zéro Chlordécone) & Henri Louis Régis (Assaupamar) : Témoignages depuis la Martinique.

Patricia Chatenay-Rivauday (Vivre) & Philippe Verdol (Université des Antilles/ EnVie-Santé) : Témoignages depuis la Guadeloupe.

Pause café.

16h00-17h30 : Quel éclairage des sciences humaines et sociales pour enrichir l'action publique? Échanges avec les services de l'État. - animé par Philippe Casella (Alliance Athéna).

Discussion en présence de M. Jan Niébudek (Secrétaire général adjoint Préfecture Martinique), Mme Virginie Kles (Secrétaire générale Préfecture Guadeloupe par visio-conférence), M. Philippe Hunel (Délégué Régional à la Recherche et à la Technologie Martinique), M. Éric Godard (chargé de mission interministériel sur le CLD aux Antilles).

17h30-17h45 : Conclusion et perspectives Justin Daniel (Université des Antilles/ LC2S)

17h45 : Cocktail de fin de journée