THEMES de RECHERCHE transversaux

1. GENRE

La prise en considération du genre, comme perspective théorique et comme catégorie sociale, constitue une orientation transversale aux différents axes de l’IRISSO. D’une part, les diverses perspectives théoriques constitutives du champ de recherches sur le genre contribuent aux renouvellements des problématiques, des méthodologies et des terrains dans différents domaines des sciences sociales – sociologie, science politique et économie – par exemple autour de la justice, de la famille, de l’engagement politique, du travail salarié et indépendant, de l’éducation et la formation, des mobilités et migrations internationales, etc. D’autre part, les différentes questions sociales et politiques, autour des classes et stratifications sociales, des mutations du travail, des transformations de la famille et du militantisme sont étudiées en articulant diverses catégorisations, de classe, de genre, de sexualité, de race, de génération, d’appartenance géographique et nationale, etc.

 

2. INTERNATIONAL

Cette perspective transverse invite les chercheurs de l’IRISSO à aborder leurs objets de recherche sous les angles de la comparaison internationale et des processus d’internationalisation. Invitation est ainsi faite de questionner les phénomènes labellisés « internationaux » en adoptant une perspective critique sur les grands récits contemporains portant sur la « mondialisation », la « globalisation » ou l’« européanisation », en  abordant de front les problèmes méthodologiques de la comparaison « internationale » et en questionnant du même coup la solidité et la mobilité des frontières « nationales » instituées, en identifiant encore les filières d’import-export symbolique, économique ou sociale à l’échelle internationale et, en particulier les stratégies d’acteurs qui investissent l’international (traders, experts, hauts fonctionnaires, universitaires, hommes politiques, etc.), ou enfin en s’intéressant à la structuration du « système international » et au rôle des organisations internationales dans la consolidation de ce « nouvel » espace social.

 

3. METHODES

L’axe transversal Méthodes de l’IRISSO met l’accent sur les différentes méthodologies développées par les chercheurs du laboratoire au sein des différents axes. En effet, de nombreux chercheurs de l’IRISSO accordent une place déterminante dans leurs processus de recherche à l’empirie. Ainsi, ils développent des méthodologies qualitatives et/ou quantitatives adéquates à leur question de recherche. Ces méthodologies sont multiples : ethnographie, création et gestion de base de données, prosopographies, analyse de géométrique des données et méthodes statistiques, analyses multi-niveaux, analyse de réseaux sociaux et liens interlocks etc. De plus, afin de diffuser au mieux ces compétences assez spécialisées au sein de la communauté scientifique, l’IRISSO organise régulièrement des formations à destination des chercheurs et met en place tous les ans un stage de terrain pour les étudiants en Sciences Sociales de l’université Paris Dauphine.