Pôle - Cultures, sciences et société

Ce pôle rassemble des chercheurs travaillant sur le rôle des médias (acteurs, contenus, publics) dans la société à partir de questions culturelles et scientifiques dans la perspective de repérer les continuités et les changements des productions et des pratiques. Les travaux portent sur des objets aussi variés que les usages de la radio, les séries TV, les images mobiles, les réseaux sociaux, les controverses dans l’espace public (euthanasie, autisme, pesticides, laïcité, etc.), les relations entre les acteurs (politiques, scientifiques, journalistes, industriels, citoyens) sur les enjeux de santé.

 

Le domaine des recherches en culture se consacre aux biens culturels et médiatiques en termes de pratiques, de valeurs, d’identités et d'organisations. Il s’agit de tirer les conséquences sociologiques et théoriques de la montée en puissance des industries culturelles sur la reconfiguration des pratiques de consommation culturelle, de mobilisations politiques et d’expression de soi et des opinions. A des terrains d’intérêt anciens que sont les média radio, télévision, presse, et la culture, se sont ajoutés les univers numérique et internet.

 

Les travaux menés dans le cadre du pôle s’intéressent aux pratiques culturelles (goûts, jugements esthétiques, pratiques de participation et amateurisme). Ainsi, un intérêt croissant est accordé à l’étude des séries télévisées (réseau international S.E.R.I.E.S.) en lien avec le dynamisme interdisciplinaire de la recherche dans ce domaine. Parmi les autres terrains d’enquête figurent la musique, abordée comme objet d'étude à la fois quantitative et qualitative, ou les pratiques créatives des jeunes adultes sur Internet, l'intégration du numérique dans le domaine littéraire (écriture, médiatisation) et la prescription culturelle.

 

D’autres travaux articulent les questions de production et de circulation de l’information dans les médias traditionnels aussi bien que dans les nouveaux médias (réseaux sociaux, internet), des phénomènes de célébrités et de « peopolisation », d’innovation technique, ainsi que de l’insertion des TIC dans l’administration publique. Une enquête sur les représentations du métier de journaliste est en cours en relation avec les écoles de journalisme en France. Des travaux sont menés sur les débats autour de l’expertise journalistique et scientifique.

 

L’étude de l'espace public de la santé et de sa médiatisation est révélatrice des tensions entre les acteurs mobilisés par l'exercice de la médecine : chercheurs, pouvoirs publics, malades, médias (presse écrite, radio, télévision, internet). Présente dès le début de la télévision dans les émissions médicales des années 1950-1960 qui honoraient les professionnels et les progrès thérapeutiques ou techniques, la santé s’est déployée dans les émissions de société des années 1980 avec une place accrue des témoins. Par ailleurs, il est intéressant d’étudier la façon dont un lexique issu originellement de la psychiatrie (parano, autiste, schizo, psycho, etc.) se diffuse dans des discours ordinaires (médias, communication interpersonnelle) et leur portée argumentative.