Pôle - Sociologie politique de l'économie

Le pôle constitue un lieu d’échanges pluridisciplinaires (sociologie, science politique, économie) entre les différentes approches du laboratoire étudiant les faits économiques. Les recherches menées en son sein portent sur les transformations nationales et internationales des institutions du capitalisme. 

 

Les membres du pôle analysent l'interdépendance historique entre « l’État » et « le marché », entre sphère publique et sphère privée, en particulier entre finances publiques et finances privées. En articulant leurs enquêtes à des temporalités longues ou très contemporaines, les travaux du pôle étudient la constitution et l'évolution de cette frontière en suivant les transformations des univers sociaux (bureaucraties d’État, banques, firmes privées, bourses, organisations intergouvernementales, universités, etc.), des savoirs mobilisés et des dispositifs (juridiques, statistiques, économétriques, etc.) qui la définissent.

 

Les thèmes suivants ont été plus particulièrement travaillés : la mise en marché de la dette publique, les transformations des fonds de pension et des fonds d'investissement, la financiarisation des entreprises et du salariat, la privatisation des bourses, la morphologie des élites économiques, les modes d’action des acteurs dominants de la mondialisation, le rapport entre monnaie et souveraineté politique, la sociogenèse des catégories "économie" et "social", la collision entre ordre scolaire et ordre économique, ou encore la redéfinition de l’État social par des logiques d'économicisation. Ces enquêtes se déploient dans des configurations nationales variées (UE, USA, France, Argentine, Chine) et avec une attention particulière aux organisations internationales (OCDE, FMI, BCE, G7).