Pôle - Sociologie des marchés

Ancré dans les perspectives de la Nouvelle Sociologie Économique, le pôle « sociologie des marchés » a pour objet l’étude des marchés concrets dans une perspective d’analyse de la « construction sociale des marchés». Il s’agit, d’une part, d’observer les interactions dont les marchés sont le lieu pour retracer les formes d’encastrement relationnel, culturel ou historique que connaissent les marchés, afin de recontextualiser l’action économique dans le social. Il s’agit, d’autre part, d’examiner les règles, institutions, dispositifs de qualité, instruments normatifs etc. qui encadrent le fonctionnement des marchés.

 

Plusieurs programmes de recherche un peu plus précis sont d’ores et déjà au cœur de ce pôle, sans clore la diversité des programmes qui pourraient y être déployés en fonction des orientations scientifiques des membres souhaitant rejoindre le pôle :

 

  • Marchés et morale : ce programme comporte deux dimensions. Il consiste à étudier les mécanismes de construction de marchés portant sur ce qui constitue, initialement, des « marchandises contestés ». Il consiste par ailleurs à étudier la régulation des activités économiques par le truchement du marché, ce qui renvoie à la thématique de la consommation engagée et des dispositifs de responsabilisation sociale des entreprises.
  • Marchés et réseaux : ce programme vise à rassembler les travaux qui récoltent des données empiriques relatives aux interactions sociales liées à l’activité économique et qui visent à leur description et/ou à leur modélisation grâce à l’apport de l’analyse de réseaux. Cette perspective méthodologique a pour objectif de saisir les processus sociaux (régulation, apprentissage, innovation etc.) à l’œuvre au niveau meso-social au sein des marchés.

 

L’objet du pôle est de réunir les chercheurs du laboratoire qui souhaitent travailler sur la construction des marchés, sur les dispositifs de qualité, sur le marché comme dispositif de régulation des activités économiques, et sur les relations entre mouvements sociaux, État et entreprises dans le cadre des activités marchandes. L’entreprise, thème dont nous avons convenu qu’il était au cœur du projet du laboratoire, est notamment abordée ici sous l’angle de la « société » entendue comme « personne morale » intervenant sur des marchés et, à ce titre, enjointe à répondre aux injonctions des pouvoirs publics comme des acteurs de la société civile (norme de consommation, droit du travail, droit environnemental etc.).

 

Le pôle « sociologie des marchés » a vocation à entretenir un dialogue avec tous les pôles de l’IRISSO qui s’intéressent à l’entreprise sous d’autres aspects.