Curriculum vitae
PDF

Hmed Choukri

Maître de conférences
IRISSO

Choukri.HMEDping@dauphinepong.fr
Tel : 01 44 05 45 84
Bureau : P 411

Biographie

Après des études pluridisciplinaires (IEP de Lyon, DEA de Politiques sociales à Paris 1, Licence d’arabe à Paris 4), j’ai obtenu l’agrégation externe de sciences sociales. J’ai enseigné 7 ans dans le secondaire comme professeur agrégé de sciences économiques et sociales et 3 ans comme professeur d’économie à l’ESSCA avant de préparer une thèse en science politique à Paris 1 sous la direction du Pr. Michel Offerlé, qui a reçu les félicitations du jury à l’unanimité e a été proposée pour un prix de thèse et une subvention à la publication. Durant mon doctorat, j’ai occupé un poste d’ATER en science politique à la Faculté de Droit de l’Université de Tours puis d’agrégé préparateur en sociologie au sein du Département de Sciences sociales à l’ENS de la rue d’Ulm. Qualifié en 4e section (science politique) et en 19e section (sociologie) du CNU, j’ai été recruté en septembre 2007 immédiatement après la thèse à Paris Dauphine comme maître de conférences en science politique. J’ai continué d’assurer des cours et des séminaires tant à l’ENS, à l’EHESS qu’à Paris 1, mais également à l’étranger. J’ai ainsi été invité comme Adjunct Professor en science politique à l’Université Notre-Dame (Centre d’Angers) (2008-2010), comme Visiting Associate Professor à Stanford University (Centre de Paris), en relations internationales et en histoire (2009-13), comme professeur invité à l’Université du Caire (2013-14, 2015-16) et comme Visiting Associate Professor à New York University (2014-15). Titulaire de la Prime d’excellence scientifique (2009-13) et de la Prime d’encadrement doctoral et de recherche (2015-2019), je co-dirige ou ai co-dirigé 6 thèses de doctorat depuis 2008, toutes sous contrat doctoral, dont une a été soutenue en 2013 et la seconde est prévue pour le 1er juillet 2016, ainsi qu’une quarantaine de mémoires de Master 2 Recherche, à Dauphine, à l’ENS et à l’Université Paris 1. J’ai également participé à 5 jurys de thèse de doctorat en sociologie et en science politique. Je participe activement à la vie de mon établissement et à la politique de site, puisque j’ai été élu dans un Conseil de département (Licence Sciences des Organisations, 2008-12), au Comité technique, à la Commission consultative représentative de science politique (depuis 2009), et au bureau de la présidence du Conseil académique de la ComUE PSL (2015-19). Je suis membre du Conseil de la Recherche de la Fondation PSL. J’ai également été élu au Conseil national des Universités en 4e section, de 2011 à 2015.
Depuis mon recrutement comme maître de conférences en science politique à l’Université Paris Dauphine, en septembre 2007, j’ai veillé à concilier une activité intense de recherche et de publication avec la formation des étudiants, notamment mais non exclusivement de master et de doctorat, y compris à l’international. J’ai ainsi mené différents projets de recherche, seul ou collectivement, tout en prenant en charge d’importantes responsabilités pédagogiques et administratives, aux niveaux local et national. Je me suis à la fois investi dans l’animation de la recherche, dans la gestion de projets pédagogiques innovants, dans les responsabilités administratives locales et nationales, mais aussi dans le rayonnement de mon université et de mon laboratoire de rattachement, l’IRISSO. Responsable de l’enseignement de science politique en 1e année (700 étudiants) de 2008 à 2013, de l’enseignement en science politique en 2e année (850 étudiants) depuis 2015, responsable du M2 Recherche «Politisation et action publique » (2010-2013), puis du Master 2 « Politiques publiques et Opinion » (depuis 2015), j’ai été membre de plusieurs comités de sélection nationaux et internationaux, tant en sociologie qu’en science politique. Investi dans les réseaux de recherche internationaux (je suis membre du comité de pilotage de l'IRIS Etudes Globales à PSL), j’ai oeuvré à la diffusion des savoirs et des compétences disciplinaires et méthodologiques au sein de colloques et de workshops, mais aussi de réseaux de chercheurs. Depuis 2006, j’ai dirigé 3 numéros de revue, publié plus d’une dizaine d’articles dans des revues à comité de lecture en science politique, en sociologie et en histoire et 14 chapitres dans des ouvrages collectifs, tout en présentant mes travaux dans plus d’une vingtaine de colloques et de séminaires, en France et à l’étranger. Je suis actuellement en cours de finalisation de mon mémoire de HDR, que je projette de soutenir à l’Université Paris 1 à la fin de l’année 2016, sous la direction du Pr. Johanna Siméant.

 

Publications

Articles

Hmed C. (2016), Au-delà de l'exception tunisienne. Les failles et les risques du processus révolutionnaire, Pouvoirs, vol. 1, n°156, p. 137-147

Hmed C. (2016), « Le peuple veut la chute du régime ». Situations et issues révolutionnaires lors des occupations de la place de la Kasbah à Tunis, 2011, Actes de la Recherche en Sciences Sociales, vol. 1, n°211-212, p. 72-91

Hmed C. (2015), Répression d’État et situation révolutionnaire en Tunisie (2010-2011), Vingtième Siècle, vol. 4, n°128, p. 77-90

Hmed C. (2012), Réseaux dormants, contingence et structures. Genèses de la révolution tunisienne, Revue française de science politique, vol. 62, n°4, p. 797-820

Sommier I., Hmed C., Mathieu L., Combes H., Siméant J. (2011), Introduction au dossier : Observer les mobilisations, Politix, vol. 93, p. 3-5

Hmed C. (2011), "Si le peuple un jour aspire à vire, le destin se doit de répondre". Apprendre à devenir révolutionnaire en Tunisie, Les Temps modernes, n°664, p. 4-20

Sommier I., Siméant J., Combes H., Hmed C., Mathieu L. (2011), Observer les mobilisations. Retour sur les ficelles du métier de sociologue des mouvements sociaux, Politix, n°93, p. 7-27

Hmed C. (2009), Improbable ? La mobilisation des "immigrés" en temps de crise, Savoir-Agir, n°8, p. 79-87

Hmed C. (2008), «Sonacotra cédera ! » La construction collective d’une identité collective à l’occasion de la grève des loyers dans les foyers de travailleurs migrants (1973–1981), Agone, n°40, p. 81-94

Hmed C., Laurens S. (2008), Éditorial en marge des sirènes du «post-post…», Agone, n°40, p. 7-14

Hmed C. (2008), L'encadrement des étrangers "isolés" par le logement social (1950-1980). Eléments pour une socio-histoire du travail des street-level bureaucrats, Genèses, vol. 3, n°72, p. 63-81

Hmed C. (2008), Des mouvements sociaux "sur une tête d'épingle" ? Le rôle de l'espace physique dans le processus contestataire à partir de l'exemple des mobilisations dans les foyers de travailleurs migrants, Politix, vol. 4, n°84, p. 145-165

Hmed C. (2007), Contester une institution dans le cas d'une mobilisation improbable. La "grève des loyers" dans les foyers Sonacotra dans les années 1970, Sociétés contemporaines, vol. 1, n°65, p. 55-81

Hmed C. (2006), "Tenir ses hommes". La gestion des étrangers "isolés" dans les foyers Sonacotra après la Guerre d'Algérie, Politix, vol. 4, n°76, p. 11-30

Hmed C. (2006), Les résidants vieillissant en foyers pour travailleurs ou les habitants de nulle part, Retraite et société, vol. 47, p. 137-159

Hmed C. (2006), Habitat et parcours de vie. Approche sociologique du vieillissement des immigrés en foyers pour travailleurs migrants, Migrations santé, n°127-128, p. 115-141

Hmed C. (2006), Hors thème : les immigrés vieillissant en foyer pour travailleurs ou les habitants de nulle part, Retraite et société, n°47, p. 137-159

Hmed C. (2005), L'institution en déréliction. De quelques aspects du vieillissement des immigrés en foyers pour travailleurs, Cahiers du Grip, n°1, p. 1-11

Chapitres d'ouvrage

Hmed C. (2015), Les printemps arabes, in Antonin Cohen, Bernard Lacroix, Philippe Riutort, Nouveau manuel de science politique, Paris: La Découverte

Hmed C. (2014), Le temps de la complexité, in El Kasbah, Tunisie. Fragments de révolution Simpact, p. 49-73

Hmed C., Laurens S. (2011), Les résistances à l'institutionnalisation, in OFFERLE, Michel, Sociologie de l'institution, Paris: Belin, p. 400

Hmed C. (2011), Les mouvements sociaux et la politisation de l'argent public, in Siné, Alexandre, Gouverner (par) les finances publiques, Paris: Presses de Sciences Po, p. 523

Hmed C. (2009), La représentation des étrangers dans l'entreprise (1960-1990), in HALPÉRIN, JEAN-LOUIS, Discriminations : pratiques, savoirs, politiques, Paris: La Documentation française, p. 59-67

Hmed C. (2009), Espace géographique et mouvements sociaux, in PECHU, Cécile, Dictionnaire des mouvements sociaux, Paris: Presses de Sciences Po, p. 8

Hmed C. (2009), Grèves de loyers, in PECHU, Cécile, Dictionnaire des mouvements sociaux, Paris: Presses de Sciences Po, p. 656

Hmed C. (2008), La Gauche et les cités. Enquête sur un rendez-vous manqué (note de lecture), in PINTO, Louis, Lire les sciences sociales, Paris: Maison des sciences de l'homme, p. 244

Hmed C. (2008), Les grèves de loyers dans les foyers Sonacotra : premier mouvement immigré ?, in ZANCARINI-FOURNEL, Michelle, 68, Une histoire collective (1962-1981), Paris: La Découverte, p. 848

Hmed C. (2007), Aux marges de l'altermondialisme. La représentation des classes populaires issues de l'immigration au 2e Forum social européen, in ROGER, Antoine, Passer à l'action : les mobilisations émergentes, Paris: L'Harmattan, p. 316

Berthaut J., Hmed C., Boe C., Laurens S., Jouanneau S. (2007), France : Should Voltaire Be A Prophet in His Own Country ?, in Kunelius, Risto, Reading the Mohammed cartoons controversy : an international analysis of press discourses on free speech and political spin, Bochum: Working papers in international journalism, p. 53-65

Hmed C. (2006), Les mouvements d'immigrés, in SOMMIER, Isabelle, La France rebelle, Paris: Michalon, p. 500

Hmed C., Siméant J. (2006), Les "sans-papiers", in Sommier, Isabelle, La France rebelle, Paris: Michalon, p. 500

Mathieu L., Hmed C., Bargel L. (2005), Causes identitaires et groupes enjeux, in SOMMIER, Isabelle, Radiographie du mouvement altermondialiste, Paris: SNEDIT, p. 318

Communications avec actes

Hmed C. (2014), Une révolution de frustrés ? Politisation du mécontentement et dynamique protestataire lors de la première situation révolutionnaire en Tunisie, in , Conférence de l'Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain, Tunis

Communications sans actes

Hmed C., El Waer M. (2016), Les déçus de l'autoritarisme partisan. Engagements et désengagements dans les organisations de jeunesse à gauche (2011-2016), Actualité de la question autoritaire en Tunisie, Tunis, Tunisie

Hmed C. (2014), Échelles de la protestation à Sidi Bouzid (Tunisie) : le quartier, la ville et le gouvernorat comme lieux du politique (2010-2011), Colloque "Villes et marges : cas méditerranéens", Workshop : Pratiques de résistance urbaine aux marges, Istanbul, Turquie

Hmed C. (2013), The urban networks of the Tunisian Revolution in Sidi Bouzid (2010-11): Geographical roots of a “de-sectoring” process, Fourteenth Mediterranean Research Meeting, Mersin, Turquie

Yousfi H., Hmed C. (2013), Les leviers organisationnels des mouvements sociaux : le cas de l'UGTT dans la révolution tunisienne, Action collective organisée : où en est le dialogue entre théories des mouvements sociaux et théories des organisations ? Intersections théoriques et empiriques ?, Paris, France

Hmed C. (2012), De « Mon fils sʼest immolé ! » à « L ʼemploi est un droit, bande de voleurs ». Genèses de la révolution tunisienne à Sidi Bouzid [Tunisie], Congrès annuel de la Société Québécoise de Science Politique : "Continuité, transformation, rupture ? (Re)penser le changement en science politique", Ottawa, Canada

Hmed C. (2011), L’expérience de Paris Dauphine : un stage de terrain ethnographique de proximité, Congrès de l'AFSP. Module Professionnel et Pédagogique 4 "Stages de terrain. Comment enseigner, en actes, l’ethnographie ?", Strasbourg, France

Hmed C. (2008), L'espace des foyers Sonacotra : les conditions spatiales d'une subversion de l'institution (1957-1981), Séminaire du GERMM, Paris, France

Hmed C., De Barros F. (2008), Les administrateurs des services civils d'Algérie en métropole après la Seconde guerre mondiale : un cas de circulations administratives impériales en contexte de décolonisation, XIIe Rencontres internationales « Politiques et pratiques coloniales dans les empires allemand et français, 1880-1962 », Berlin, Allemagne

Hmed C. (2007), Pour la socio-histoire des pratiques d’encadrement des étrangers “isolés“ dans les foyers Sonacotra (1960-1990) : enjeux méthodologiques et construction d’objet, L’observation historique du travail administratif. L’Etat et les étrangers au 20ème siècle, Toulouse, France

Hmed C. (2007), L’espace mobilisé. Une analyse des relations entre espace géographique et action collective à partir d’une étude de cas : les mobilisations des résidants des foyers Sonacotra dans les années 1970, Espaces hérités, espaces enjeux. Appropriations - (dé)valorisations - catégorisations, Caen, France

Hmed C. (2006), La politisation des a-politiques. Contribution à la sociologie d’une lutte ‘’immigrée’’ improbable : la grève des loyers dans les foyers Sonacotra (1973-1981), Sans droits, sans travail, sans logement, sans papiers : des précaires en mouvement, Strasbourg, France

Hmed C. (2006), L'impossible ''capital colonial''. Les pratiques d'encadrement des Algériens par le logement dans les années 1960, Continuités du colonial : transferts et usages métropolitains de savoirs et de savoir-faire coloniaux de gouvernement, Paris, France

Hmed C. (2005), Une « mobilisation exemplaire » ? La grève des loyers dans les foyers Sonacotra au tournant des années 1980 à la lumière des trajectoires militantes, Séminaire « Sciences sociales et immigration », Paris, France

Hmed C. (2005), Du « nécessaire » au « possible » : jusqu’où et comment financer une politique « raisonnable » en direction des immigrés (1971-1977), VIIIème Congrès de l'Association Française de Science Politique, Lyon, France

Hmed C. (2005), Un moment fondateur ? Les mobilisations dans les foyers Sonacotra, 1973-1981, Immigrés en luttes. Mobilisations et représentations en France depuis les années 1960, Lyon, France

Présentation(s) dans un séminaire de recherche

Hmed C. (2017), La révolution tunisienne à l’aune de la sociologie des crises politiques, in Séminaire EHESS : Histoire et sciences sociales en révolution : un paradigme tunisien ?, Paris

Hmed C. (2017), La justice sociale est-elle soluble dans la Constitution ? Problématisations politiques de l’Etat social lors des occupations de la Kasbah à Tunis (2011), in Séminaire "Mais où sont donc passés le pain, les droits et la justice sociale ? Situations environnementales, économiques, sociales et politiques au Maghreb et au Moyen Orient depuis 2010 (Université Paris 8), Paris

Hmed C. (2016), Révolutions et crises politiques dans le monde arabe, in Séminaire du M2 Sciences sociales du politique, Strasbourg

Hmed C. (2013), Volcan ou fleuve ? Sur l’insuffisance des lectures spontanéistes et déterministes de la 
révolution et sur les moyens de les dépasser, in Séminaire "Un paradigme tunisien ? Histoire et sciences sociales en révolution", Paris

Cahiers de recherche

Hmed C. (2011), "S'il vous plaît, écoutez-nous". Observer le processus "révolutionnaire" en Tunisie, Paris, Université Paris-Dauphine, 35 p.

Rapports

Hmed C. (2006), Le vieillissement des immigrés isolés de la première génération en foyers de travailleurs : approche sociologique, 212 p.

Editoriaux, directions de revue

Hmed C., Jeanpierre L. (2016), Révolutions et crises politiques au Maghreb et au Machrek, Actes de la Recherche en Sciences Sociales, vol. 1, n° 211-212, p. 4-23

Combes H., Hmed C., Mathieu L., Siméant J., Sommier I. (2011), Observer les mobilisations. Retour sur les ficelles du métier de sociologue des mouvements sociaux, Politix, vol. 1, n° 93, p. 7-27

Hmed C., Laurens S. (2008), Un travail collectif sur la fabrique des catégories et l'invention de l'immigration, Agone, vol. 40, p. 7-13

Retour à la liste